Sur quelles sources se base Yuka pour son analyse cosmĂ©tique ? đŸ‘©â€đŸ”Ź

Ophélia Mise à jour le par Ophélia

L’analyse des cosmĂ©tiques se base sur l’ensemble des travaux scientifiques existants Ă  ce jour pour chacun des ingrĂ©dients.

Par principe de prĂ©caution, dĂšs qu’un ingrĂ©dient est sujet Ă  controverse, un malus lui est appliquĂ©.

Yuka s’appuie sur de nombreuses sources pour son Ă©valuation:

1) Avis d’instances officielles telles que l’ANSES (Agence Nationale de SĂ©curitĂ© Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), l’ANSM (Agence nationale de sĂ©curitĂ© du mĂ©dicament et des produits de santĂ©), le CSSC (ComitĂ© Scientifique EuropĂ©en pour la SĂ©curitĂ© des Consommateurs), le CIRC (Centre international de Recherche sur le Cancer) ou encore le CNRS (Centre national de la recherche scientifique).

2) Études scientifiques indĂ©pendantes

3) Bases de données scientifiques internationales (SIN List, TEDX List, Skin Deep, etc.)

Pour chaque ingrĂ©dient auquel est affectĂ© un niveau de risque, la liste des sources ayant conduit Ă  l’évaluation est affichĂ©e dans l’application en-dessous de l’ingrĂ©dient.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Comment sont Ă©valuĂ©s les produits cosmĂ©tiques ? 💄

Pourquoi l’analyse Yuka est-elle diffĂ©rente d’autres applications ? đŸ€š

Nous contacter