Comment Yuka analyse-t-il le dioxyde de titane ?

Ophélia Mise à jour le par Ophélia

Le dioxyde de titane est un minéral composé d’oxygène et de titane. Il connaît de nombreuses applications puisqu’on le retrouve dans l’alimentation, les produits cosmétiques ou encore dans les médicaments.

Dans les cosmétiques, il sert de colorant blanc dans les dentifrices, ou encore les crèmes. Il sert aussi de filtre anti-UV dans de nombreuses protections solaires.

La notation du dioxyde de titane n’est pas la même s’il est présent sous forme nano ou non nano:

- La mention [nano] entre crochets doit être apposée lorsque le dioxyde de titane est présent sous forme de nanoparticules dans la composition des produits. C’est le dioxyde de titane sous forme de nanoparticules qui est le plus problématique car ces molécules de très petite taille peuvent passer différentes barrières physiologiques, comme la barrière cutanée, et pénétrer dans l’organisme. C’est pourquoi il est classé en risque élevé (pastille rouge).

- Le dioxyde de titane non nano est quant à lui classé en risque faible (pastille jaune), car les particules seraient trop grosses pour entrer dans la peau lors d’une application cutanée.

- Le dioxyde de titane non nano pourrait poser problème s’il est avalé. C’est la raison pour laquelle, il est classé en risque modéré (pastille orange) dans l’analyse des dentifrices pour enfants.

👉 Pour en savoir plus sur le dioxyde de titane

Cet article vous a-t-il été utile ?

Pourquoi l’analyse Yuka est-elle différente d’autres applications ? 🤨

Yuka note-t-il les produits d'entretien ?

Nous contacter